Lors du calcul de déperditions pièce par pièce, il se peut que le logiciel affiche des déperditions par ventilation pour des pièces sans entrées d'air ou que les déperditions ne correspondent pas au débit saisi dans le dit local. Ceci provient de la façon dont l'équilibre des débits s'effectue dans ClimaWin. Voici donc la répartition entre les pièces des déperditions par renouvellement d'air

  • En simple flux : 

La norme NF EN 12831 indique que les déperditions dues aux systèmes de ventilation doivent être réparties au prorata des infiltrations de chaque local. Cette disposition est pleinement justifiée dans le cadre d'un calcul détaillé des infiltrations. Cependant, avec la méthode simplifiée que nous utilisons ici, les infiltrations ne sont pas liées aux entrées d'air, mais à la surface de l'enveloppe extérieure hors planchers de chaque pièce. Dans ces conditions, il nous a semblé plus exact de répartir les déperditions dues aux systèmes de ventilation au prorata des entrées d'air de chaque local. Le calcul s'effectue donc en prenant en compte le débit total extrait de l'ensemble de locaux, puis en répartissant ce débit au prorata des entrées d'air saisies dans chaque local. Pour un ensemble de locaux dépourvu d'entrées d'air ou pour la partie extraite excédentaire, la répartition est effectuée au prorata des infiltrations (donc des parois déperditives hors plancher).

  • En double flux : 

Dans le cas du double flux, le calcul s'effectue sur la base du débit soufflé par le système dans chaque local. Malgré tout, si le débit extrait total de l'unité est supérieur au soufflé total, le débit excédentaire extrait est réparti de la même façon qu'en simple flux (de façon à être pris en compte avec la température extérieure et non avec la température moyenne d'entrée de l'air). Toujours en double flux, dans le cas non prévu par la norme où le débit entrant est supérieur au débit extrait (surpression), la différence est déduite des infiltrations (étant entendu que les infiltrations ne peuvent cependant être négatives).

  • En système hygroréglable BAHIA GAZ :

C'est le seul système pour lequel la répartition des entrées d'air entre les locaux ne peut être déduite facilement du débit total entrant Smea. Dans ce cas le logiciel suppose que Smea s'exprime en fonction des débits mini et maxi de chaque bouche suivant une formule du type :

Smea = Alpha * Mini + (1 - Alpha) * Maxi

Les valeurs totales des minis et des maxis pour le local permettent de calculer Alpha. On attribue ensuite à chaque bouche sa part dans l'entrée d'air totale à partir de la même formule.