Les installations avec optimiseurs DC/DC ne sont pas traitées par le guide C15-712-1, et donc pas par LISE non plus.


Cependant il est possible de traiter ces champs photovoltaïques en considérant que ce sont des assamblages de plusieurs champs et sous-champs. Ils est alors possible de représenter dans LISE :
  • une partie DC pour chaque MPPT d'un optimiseur.
  • une partie DC pour la partie d'installation comprise entre l'onduleur et les optimiseurs, les optimiseurs étant représentés par des strings dans LISE.

Il faut alors faire attention au fait que les optimiseurs sont des dispositifs électroniques, donc les normes d'installation comme la NF C15-100 considèrent qu'ils peuvent avoir une fin de vie en court-circuit, donc il faut considérer que :

  • le courant de court-circuit Isc des strings peut traverser les optimiseurs s'il n'est pas coupé par un fusible
  • les optimiseurs laissent éventuellement passer un courant inverse s'il n'est pas coupé par un fusible
  • la tension max des strings peut se retrouver sur l'onduleur

Pour répondre à ces problématiques il faut placer des fusibles sur tous les circuits, et vérifier que la tenue en tension de tous les matériels soit supérieure ou égale à la plus grande des tensions des strings et des optimiseurs.
Comme il s'agit d'une modélisation équivalente, nous ne pouvons pas saisir les optimiseurs en catalogue, il faudra saisir leurs caractéristiques manuellement.