Il se peut que l'on observe une diminution conséquente du besoin en éclairage (composante Bécl du Bbio) lorsque que l'on diminue de façon importante la part des locaux ayant un accès effectif à la lumière naturelle. Cette diminution semble tout à fait illogique. On s'attend en effet à ce que le besoin soit très important si la surface des locaux ayant accès effectif à la lumière naturelle est très faible.


Ce phénomène a été rapporté au CSTB et est actuellement en cours d’étude. Dans un premier temps, il faudrait vérifier la cohérence entre la part ayant accès à la lumière naturelle et la surface vitrée. (Voir aussi notre FAQ sur le rapport entre la largeur des baies et la part d'accès à la lumière naturelle