Les brise-soleil ne sont pas prévus dans la méthode Th-BCE. Toutefois, un calcul RT2012 peut tenir compte de ce type de système en utilisant un autre type de protection.Pour les brise-soleil horizontaux, il faut les considérer comme des stores vénitiens. Voyez la question "Comment saisir un brise-soleil horizontal en RT2012 ?".




La méthode est très complète pour les stores vénitiens horizontaux et les brise-soleil horizontaux peuvent être traités comme des stores vénitiens. S’ils sont amovibles il n’y a aucun problème. S’ils sont fixes, il faut les considérer comme des stores automatiques toujours en position fermée. La seule erreur en faisant cela vient de ce que la méthode considère que le brise-soleil peut être retiré pendant la période où on déroge à l’automatisme.

La prise en compte de stores vénitiens verticaux pose du point de vue méthode les mêmes difficultés que les stores vénitiens horizontaux. (Il faut tenir compte de l'angle entre le soleil et la normale à la paroi au lieu de tenir compte de la hauteur du soleil.)  La méthode ne les a malheureusement pas intégrés et il faut trouver, en attendant une prochaine RT,  une solution approchée.

Pour les stores verticaux et les brise-soleil verticaux la meilleure méthode est de considérer un masque proche à droite et un masque proche à gauche. En appelant « l » la profondeur des lames, « d » l’espacement des lames et  « larg » la largeur de la menuiserie on prendra un masque de profondeur : larg*(l/d).

Avec ce dispositif, la méthode ne tiendra pas compte du rayonnement sur les lames (ce qui minimise le rayonnement) et ne tiendra pas compte de l'affaiblissement sur les rayonnements diffus et réfléchis (ce qui augmente le rayonnement). Les deux erreurs portent sur des éléments de deuxième importance et vont dans deux sens opposés. Le résultat est ainsi proche de la réalité avec une méthode qui tient bien compte de la saison et de l’heure.