Le fait d'avoir en RTexistant Globale un bâtiment avant travaux à comparer à un bâtiment rénové a rajouté dans le calcul réglementaire une subtilité dans la prise en compte de la ventilation.


  • Cas du bâtiment avant travaux :

Pour le calcul réglementaire du bâtiment avant travaux la ventilation est dite conventionnelle. En effet les puissances de ventilateurs, les débits de ventilation ainsi que la perméabilité du bâtiment sont des valeurs fixées par la réglementation dans les tableaux 38 à 41. La saisie de ces données effectuées dans le logiciel n'impacte alors pas ce calcul réglementaire mais nos autres calculs. De même la présence d'un échangeur est prise en compte mais pas son rendement qui est lui aussi forfaitaire (fixé à 60% dans le tableau 38).


  • Cas du bâtiment après travaux :

Pour le calcul réglementaire du bâtiment après travaux les données de ventilation prises en compte dépendent de sa rénovation. Dans le cas où la ventilation n'est pas rénovée alors la prise en compte est semblable à celle du bâtiment avant travaux. Dans le cas où la ventilation est rénovée alors ce sont les données saisies par l'utilisateur dans l'étude qui sont utilisées. Il faut que l'utilisateur fasse bien attention à indiquer "système inchangé" ou "autre système" à la fois dans la CTA et dans l'élément ventilation. 

Il en est d'ailleurs de même pour la perméabilité dont l'aspect forfaitaire ou non dépend de l'aspect rénové ou non de la ventilation.

Dans le cas où juste une partie des éléments changeraient (par exemple seulement les débits et non les puissances), il faut alors considérer que tout le système est rénové et saisir manuellement les valeurs conventionnelles des éléments inchangés.