• Cas général :

Lors d'un calcul réglementaire fait avec les moteurs 7.0 et suivant, le Bbiomax et le Cepmax sont calculs en tenant compte des modifications apportés par l'annexe de l'arrêté du 11 décembre 2014. De plus l'arrêté du 19 décembre 2014 rallonge la durée d'utilisation de la valeur de 57,5 au lieu de 50 dans le calcul de Cepmax des logements collectifs.


  • Les logements collectifs :

Voici le contenu d'une réponse du CSTB obtenu en mai 2016.

"Après une étude approfondie de votre cas, il s’est avéré que l’arrêté modificatif du 11 décembre 2014 sur les exigences comporte une erreur dans la formule du Mcsurf pour les bâtiments collectifs d’habitation.

En effet, dans l’arrêté, il est écrit que :

Ø Si 40 m² ≤ SRT/NL ≤ 80 m² : Mcsurf = ((740 - 3 SRT/NL)/(500 * Mctype)) -1

Ø Si 100 m² ≤ SRT/NL ≤ 150 m² : Mcsurf = ((350 - SRT/NL)/(250 * Mctype)) -1

Or, afin d’obtenir une continuité dans les résultats pour les différents SRT/NL, les formules suivantes sont à prendre en compte :

Ø Si 40 m² ≤ SRT/NL ≤ 80 m² : Mcsurf = ((740 - 3 SRT/NL)/(500 * Mctype)) -1/Mctype

Ø Si 100 m² ≤ SRT/NL ≤ 150 m² : Mcsurf = ((350 - SRT/NL)/(250 * Mctype)) -1/Mctype

Ce sont ces deux dernière formules qui sont prises en compte dans le moteur de calcul et qui doivent être prises en compte dans le calcul du Cepmax. 

Cordialement,"


  • Cas du chauffage bois :

Dans le cas du chauffage bois le gain GES n'est pris en compte que dans certains usages et que si les émissions de chauffage bois représentent plus de 50 % de la surface desservie. Attention ces 50 % tiennent compte du ratio temporel dans le cas de présence d'émission d'appoint.